logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
UNICNAM NORD-PICARDIE 8 boulevard Louis XIV 59000 LILLE tél : 0x xx xx xx xx Fax : 0x xx xx xx xx
Vous êtes ici : Réception des nouveaux Ingénieurs
Actualité
L’actu nous concernant tous

Assemblées Générales
Comptes rendus des assemblées générales du groupe régional

Réception des nouveaux Ingénieurs
lundi 21 mai 2007, par Franck Decocq


Discours du président du GR Nord-Picardie lors de la réception des nouveaux Ingénieurs CNAM le 31 Mars 2007 à l’hotel Alliance à Lille.

Mesdames, Messieurs, bienvenue et bonsoir.

Je tiens tout d’abord à vous remercier d’être là, vous mesdames qui accompagnez nos nouveaux ingénieurs, maris ou compagnons, et bien sûr, les « anciens », ( anciennes ) pas si vieux que cela, accompagnés de leurs conjointes ou conjoints.

Bien sûr , je n’oublie pas nos invités :

En tout premier lieu, Monsieur Philippe CARLIER , Directeur du contrôle de gestion chez Vallourec Tubes Laminés, qui nous fera l’honneur de remettre les diplômes aux nouveaux Ingénieurs du Conservatoire National des Arts et Métiers, et Madame,

Monsieur Gérard DESTERBECQ, vice-Président de l’ARCNAM et Ingénieur CNAM, accompagné de son épouse

Monsieur Francis LOUAGE, Président de l’URIS et Mme

Monsieur Patrick BINET DG de l’ARCNAM et son épouse.

Je terminerais avec vous Madame STRUYVE, qui je pense,êtes accompagnée de vos enfants.

En effet, et pour la première fois au centre de Lille, la nouvelle promotion d’ingénieurs, celle de 2006, porte un nom.

Celui de Lionel STRUYVE décédé l’année dernière après une longue carrière d’enseignant et de Directeur de la filière informatique au CNAM.

Je vous remercie madame d’être là ce soir.

En effet, notre ami Lionel, après avoir commencé sa carrière au CITI ( Centre inter-universitaire de traitement de l’information) en 68, le fameux « labo de calcul », et poursuivi une carrière dans le privé : chez Léonard DANEL, La REDOUTE, OSITEC-Consultant , sa société, Lionel a, en parallèle, poursuivi une carrière d’enseignant dans notre établissement. Commencée en 1969, l’année qui a suivi votre mariage m’avez vous dit, il a ,sans interruption, assumé des cours au CNAM et dans d’autres établissements d’enseignement supérieur, pour finalement prendre la direction de la filière

C’est vous dire la passion qu’il avait pour le CNAM.

Nous garderons tous un excellent souvenir de Lionel et plus particulièrement les nos nouveaux ingénieurs de cette promotion qui ont toute et tous possèdent une spécialité : « l’informatique ». Bien sûr la vie continue, mais Lionel sera toujours un peu là puisque Frédéric, qui est votre gendre, ingénieur CNAM bien sûr, lui succède à ce poste avec l’aide de Jean RAUDRAN, qui malheureusement ne pouvait pas être présent ce soir.

Je dois également regretter l’absence de notre ami Jean-Marie BOURGEOIS, qui était avec nous l’année dernière, devait être avec nous ce soir, et qui nous a quitté il y a quelques jours.

Maintenant quelques mots sur le lieu de notre réception « le couvent des Minimes » .

Les Pères de l’ordre des Minimes ( les frères pour les novices) qui se sont installés ici en 1618, appartenaient à un Ordre religieux fondé en Calabre vers 1436 par saint François de Paule. C’est grâce à une donation de Jean BOSQUEL, seigneur des Planques, que nos Pères purent s’installer dans une « choque » de maisons ( 2 petites et une grande ).

A charge aux religieux de bâtir cloître et couvent avec église. Ce qu’il firent avec les différentes donations qu’ils ne manquèrent pas de recevoir. Si bien qu’en 1622, les religieux étaient les heureux propriétaires d’un ensemble situé entre le quai du Wault ( dit aussi quai du Rivage d’en haut ) la rue de la Hal loterie ( rue des malades, la rue de la Barre et de la place du Moulin( actuellement rue du Quai). En 1666 la totalité des travaux était achevée à l’exception d’une grande église, faute de moyens financiers......

En 1786 il y avait 9 religieux ; En 1791 ils acceptèrent tous de rejoindre des couvents hors de France et l’administration militaire décida de réquisitionner le couvent pour en faire un magasin aux effets militaires.

Cette situation restera sans changement pendant près de deux siècles, et donc à l’abri des démolitions et des promoteurs.

Après ce voyage dans le passé, revenons en 2007.

Cette nouvelle promotion d’ingénieurs du Conservatoire National des Arts et Métiers, possède une caractéristique, comme je le disais tout à l’heure : elle est composée exclusivement de spécialistes de l’informatique. C’est vous dire les profonds changements qu’a subi notre région au passé industriel prestigieux.

Il n’y a pas que notre région, je pense, qui est touchée par cette mutation c’est un phénomène national.

Mutation oui, c’est inéluctable il y en a toujours eu et il y aura toujours Un sage « disait il n’y a qu’une chose de constant, c’est le changement ». Il faut s’adapter, c’est tout, le tenir comme un fait naturel qu’il est, après tout c’est la Vie...

Et c’est là que notre association peut-être utile.

Outre la joie de nous retrouver entre nous de façon conviviale, la force de notre groupe viendra de la solidarité dont nous ferons preuve durant notre vie active et même après. L’entraide que pourra nous apporter notre réseau d’ingénieurs, réseau de cadres ayant des responsabilités importantes, que nous pourrons actionner dans les moments difficiles , recherche d’un job, ou tout simplement envie de changer, devrait nous permettre de nous adapter avec plus de facilités aux différente mutations de notre environnement.

Je me plais à rêver de la puissance que pourrait représenter dans 5 ans, avec un même nombre d’informaticiens qui sortiraient chaque année de notre école.

Quarante professionnels ! sans compter les promotions précédentes, j’en fait partie comme Marie, Patrick , Franck, toutes et tous membres du Bureau de notre association.

Maintenant, on peut rester dans la branche informatique, ou en sortir comme je l’ai fait. Et là encore, les échanges informels et l’expérience des anciens peuvent être intéressants.

Une autre illustration de ces changements.

J’ai lu il y a peu de temps dans la presse, le 18 mars exactement, un article faisant état de l’implantation à Casashore, au Maroc près de CASABLANCA, après BNP Paribas, des groupes informatique GFI et Capgémini et ce, de façon à accompagner l’externalisation des services généraux ( tout ce qui est back office : ie saisie de données bancaires, paie, etc.. ). Phénomène qui prendra de l’ampleur, car d’après McKinsey, « contrairement à leurs concurrents américains, les groupes français ont très peu externalisé leurs services ». On pourrait s’en plaindre, mais après tout c’est quand même des créations d’emplois dans des pays d’émigration et puis ce sont aussi les futurs clients de nos produits.

On pourrait même généraliser en constatant ce qui se passe chez Airbus ou une trop grande intégration ne permet pas de rester compétitif au niveau mondial.

Et c’est là je crois, que pour celui qui a le courage de se lancer dans de longues études, que le CNAM doit jouer pleinement son rôle en permettant d’accéder à une formation de haut niveau vous permettant de ne pas vivre votre vie en spectateurs des mutations, de la subir, mais d’en être les acteurs et pourquoi pas des leaders.

Là encore notre association, que je vous invite à rejoindre, pourrait participer à votre épanouissement personnel , bien sûr après la remise des diplômes par monsieur CARLIER.

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
Réception des nouveaux Ingénieurs


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP